Quel est le coût réel des mauvais conducteurs en matière de gestion de flotte de véhicules ?

En tant que conducteurs sur la route, nous avons un accord tacite d’obéissance à toutes les lois, règles et règlements. De nombreuses lois sont respectées, comme celle de ne pas conduire sous l’influence de l’alcool. Cependant, certaines lois sont régulièrement enfreintes, comme les infractions aux limitations de vitesse, et cela peut rapidement devenir un poste de dépenses importantes pour la gestion de la flotte de véhicules.

Quoi qu’il en soit, une mauvaise conduite a des conséquences.

Qu'est-ce que la mauvaise conduite automobile dans le cadre de la gestion de votre flotte de véhicules ?

Selon le Code de la route, il existe trois types de mauvaise conduite :

  • Conduite incivile

C’est un comportement grossier comme ne pas baisser ses phares pour les véhicules venant en sens inverse, utiliser la voie de bus pour éviter la file d’attente, klaxonner sur les autres véhicules pour qu’ils s’écartent de votre chemin, etc.

  • Conduite imprudente

C’est là qu’un conducteur se comporte de manière déraisonnable ou sans le soin et l’attention qu’il mérite. Il ne laisse pas assez d’espace entre lui et un autre véhicule, par exemple, ou coupe la route à quelqu’un d’autre : autant de comportements qui peuvent augmenter la facture de la gestion de la flotte de véhicules.

  • Conduite dangereuse

La conduite dangereuse est bien en deçà des normes prévues par la loi. Les excès de vitesse ou la conduite agressive, la conduite en état d’ébriété et la conduite d’un véhicule non sécuritaire entrent dans cette catégorie, et a un coût très important pour la gestion de la flotte de véhicules.

Risque d’accident mis à part, les infractions à la loi peuvent exposer les conducteurs à des amendes et à des retraits de points sur leur permis de conduire.

Mais la mauvaise conduite n’est pas nécessairement illégale. Ce sont aussi ces habitudes qui pourraient endommager le véhicule ou le rendre moins efficace, et occasionner des frais importants dans la gestion de la flotte de véhicules.

Selon le ministère des transports belges, les mauvaises habitudes de conduite courantes comprennent :

  • Accélération soudaine. Cela soumet le moteur à des contraintes inutiles et gaspille du carburant.
  • Freiner en descendant une pente ou appuyer fortement sur la pédale de frein. Cela ajoute à l’usure supplémentaire de la gestion de la flotte de véhicules. Et, encore une fois, cela gaspille du carburant.
  • Vitesse de roulage trop élevée, en particulier juste après la mise en marche du véhicule. L’huile a besoin de temps pour se réchauffer et circuler, sinon vous risquez d’endommager le moteur.
  • Attendre trop longtemps avant de changer de vitesse. Encore une fois, cela cause un régime excessif, ce qui peut endommager le moteur et gaspiller du carburant.
  • Les dépassements des limitations de vitesse sont apparemment récurrents. Il suffit d’avoir quelques minutes de retard pour dépasser la vitesse limite autorisée.
  • La vitesse peut vraiment vous coûter cher en matière de gestion de la flotte de véhicules. Voici comment les points et les amendes sont répartis :
    • En agglomération, aux abords d’écoles, dans les zones 30, les zones résidentielles ou de rencontres :
      • De 1 à 10 km/h : 50 €
      • De 11 à 30 km/h : 50 € + 10 € par km/h supplémentaire.
      • Plus de 30 km/h : Renvoi devant le tribunal (décision à prendre par le procureur du Roi)
    • De 1 à 10 km/h : 50 €
      • De 11 à 30 km/h : 50 € + 5 € par km/h supplémentaire.
      • Plus de 30 km/h : Renvoi devant le tribunal (décision à prendre par le procureur du Roi)

Bien sûr, vous pouvez faire suivre un cours de sensibilisation à la vitesse à vos employés pour compenser les points pour les pénalités de conduite, ce qui peut être un avantage pour la gestion de la flotte de véhicules. Vous avez droit à un maximum de 12 points sur votre permis au cours d’une période de trois ans avant qu’il ne soit révoqué.

Et votre gestion de la flotte de véhicules n’est pas seulement touchée temporairement par l’amende. Les excès de vitesse peuvent aussi augmenter votre prime d’assurance lorsque vous renouvelez ou souscrivez une nouvelle police.

Les excès de vitesse ont des conséquences immédiates et graves. Plus vous roulez vite, plus il est difficile de s’arrêter, d’où l’importance de vous assurer que votre véhicule est en bon état de marche. De plus, l’impact d’une collision en excès de vitesse est plus susceptible de causer des blessures graves ou même la mort.

Cette dernière exige de la personne en charge de la gestion de la flotte de véhicules qu’elle remédie immédiatement aux défaillances de la direction. Pour ceux qui conduisent pour le travail, cela pourrait inclure la révision de la politique de conduite de l’entreprise, l’assignation de tâches qui incluent la conduite, et plus encore.

Pour l’ordonnance de publicité, le tribunal peut demander au gestionnaire de la flotte de véhicules de rendre publique l’infraction. Cela comprendra l’amende ou les amendes, les ordonnances de redressement et tous les détails. Cela peut avoir un effet profond sur le succès d’une organisation ou d’une entreprise.

Il est impératif pour une organisation de garder une trace des employés et des sous-traitants qui conduisent pour le travail grâce à un système efficient de gestion de la flotte de véhicules.

Effectuer des vérifications de routine du permis de conduire et s’assurer que les employés sont au courant de la politique en matière de conduite de l’entreprise sont deux excellents moyens de suivre l’évolution de la situation pour la gestion de la flotte de véhicules.

Il existe de nombreuses façons de le faire, mais cela peut prendre beaucoup de temps et être difficile à maîtriser, surtout si cela s’ajoute à d’autres responsabilités.

Comment améliorer le mauvais comportement des conducteurs

Conseil n° 1 : trier soigneusement les nouveaux conducteurs potentiels

L’une des meilleures façons de rendre votre gestion de la flotte de véhicules plus sûre est de prendre des mesures préventives lorsque vous embauchez de nouveaux conducteurs. Faites faire un essai routier à des candidats potentiels et analysez leurs habitudes de conduite. Puisque le passé est le meilleur indicateur de ce qui pourrait arriver à l’avenir, vérifiez les antécédents de chaque candidat et vérifiez son dossier de conduite : ce sont vos meilleurs indicateurs pour la gestion de la flotte de vos véhicules.

Vous pouvez également mettre les nouveaux conducteurs en période d’essai pendant quelques mois, jusqu’à ce qu’ils aient prouvé qu’ils suivent les procédures de sécurité de votre entreprise. Bien que ces précautions puissent prolonger votre processus d’embauche puisqu’il vous faudra plus de temps pour présélectionner les candidats, les nouveaux employés qui ont un excellent dossier de conduite et qui suivent des habitudes de conduite sécuritaires vous feront économiser beaucoup de frustration et d’argent dans la gestion de votre flotte de véhicules.

Conseil n° 2 : trouvez une façon de surveiller le comportement du conducteur par la gestion de votre flotte de véhicules

Par ailleurs, vous devriez utiliser un logiciel de gestion de la flotte de véhicules pour surveiller le comportement de vos conducteurs. La technologie peut être un outil précieux qui vous permet de voir comment votre équipe conduit quand elle pense que personne ne regarde. En compilant les données d’un logiciel de gestion de la flotte de véhicules, vous devriez être en mesure de savoir combien de conducteurs de votre équipe ont un mauvais comportement de conduite.

Selon la technologie utilisée, vous pouvez également avoir une meilleure idée du type exact de comportement à risque qu’ils adoptent. Par exemple, vous pourriez être en mesure de déterminer s’ils envoient des SMS /MMS en conduisant ou s’ils ont d’autres habitudes dangereuses, simplement grâce à un outil embarqué de gestion de la flotte de véhicules.

Conseil n° 3 : distinguez clairement les bons et les mauvais comportements au volant avec un outil de gestion de la flotte de véhicules

Vos conducteurs ne peuvent être tenus responsables s’ils ne comprennent pas la différence entre un bon et un mauvais comportement de conduite. Élaborer un document ou une politique de sécurité qui décrit clairement ce que les conducteurs devraient et ne devraient pas faire au volant est un élément fondamental de la gestion de votre flotte de véhicules. Vous pouvez également tester les conducteurs ou leur faire passer un questionnaire pour vous assurer qu’ils comprennent bien les enjeux et/ou le matériel utilisé.

Conseil n° 4 : mettez l’accent sur la formation continue

Une autre façon de changer le mauvais comportement de conduite de vos employés est de vous concentrer sur la formation continue des conducteurs au moyen de formations et d’ateliers mis en place dans le cadre d’une gestion de la flotte de véhicules efficaces. Cela leur donnera aussi l’occasion de poser des questions et d’obtenir des éclaircissements.

Ce n’est pas quelque chose que vous devez organiser une fois par an, mais quelque chose qui doit être ancré dans la culture de votre entreprise et la gestion de votre flotte de véhicules. Ce n’est que par la formation continue que les conducteurs prendront davantage conscience de leurs mauvaises habitudes de conduite et commenceront à les corriger.

Conseil n° 5 : récompensez les bonnes habitudes de conduite

Les conducteurs qui font constamment preuve d’un bon comportement de conduite devraient être reconnus et récompensés dans le cadre de la gestion de la flotte de véhicules. L’un de vos conducteurs a-t-il augmenté son score global de sécurité d’un pourcentage élevé ? Si oui, fêtez-le avec l’équipe !

Cela motivera tout le monde à conserver ses bonnes habitudes lorsque votre entreprise commencera à renforcer les bons comportements. Vous pouvez les récompenser avec un prix ou quelque chose qui leur ferait particulièrement plaisir. Pour éviter toute divergence et dans un souci d’objectivité et de simplicité, vous devrez suivre les performances de conduite de chacun grâce à un outil de gestion de la flotte de véhicules.

Vous pouvez aussi noter les conducteurs en fonction de leur sécurité globale dans le cadre de la gestion de la flotte de véhicules. Utilisez une carte de pointage ou un tableau où vos conducteurs peuvent voir leurs progrès globaux au fil du temps. Cela permettra aux conducteurs de voir qui est en tête chaque semaine et incitera chacun à se mobiliser davantage !

European Diesel Card Limited, Trading Address: Unit 1, Floor 1-4, Chalfont Square, Old Foundry Road, Ipswich, IP4 2A, United Kingdom